Arrêt du tabac rapide ET durable avec l’hypnose

Arrêter de fumer par l’hypnose est le plus souvent facile et rapide.
Malgré cela, beaucoup de gens reprennent au bout de quelques mois.

Combien de fois êtes vous prêt.e à répéter ce schéma ?

J’ai conçu mon accompagnement pour vous aider à dépasser ces obstacles et arrêter une bonne fois pour toutes.
Attention, il n’est pas pour tout le monde.

Pour savoir s’il vous conviendrait, regardez en entier la vidéo ci-dessous et cliquez sur le lien au bas de la vidéo.
Si tout cela vous ressemble et que vous êtes engagé.e et prêt.e à changer en profondeur, vous me contacterez à la fin de ce petit processus 🙂

*hypnose arrêter de fumer

Version texte de la vidéo
 » Arrêter de fumer avec l’hypnose : tout ce que vous devez savoir »

Vous souhaitez arrêter de fumer définitivement, MAIS malgré le fait que ça bousille votre santé, votre porte-feuille, votre liberté et donc votre avenir tout entier, vous n’y arrivez pas :

  • vous avez PEUR de souffrir du manque, de prendre du poids et que tout le monde vous déteste
  • vous vous sentez coupable de fumer alors que vous savez que c’est mauvais, et d’autant plus coupable de vous juger manquer de volonté, d’avoir craqué après avoir arrêté, “bêtement” ou parce que c’était trop dur
  • Vous perdez espoir et vous êtes perdu.e face à vos échecs et aux substituts qui ne marchent même pas ou ne font que déplacer le problème sur autre chose
  • Vous avez entendu parler de l’hypnose mais vous vous demandez si ça marcherait sur vous ou même si ça marche tout court ?

C’EST NORMAL.

Les idées reçues autour de la cigarette et de l’hypnose étant nombreuses, faut pas s’étonner que ce soit le bordel dans votre tête.

Je m’appelle Gaëlle Lasne et j’aide les fumeuses et fumeurs engagés à arrêter durablement la cigarette en changeant en profondeur par l’hypnothérapie et la rééducation émotionnelle.

Je ne suis pas du genre à passer par 4 chemins et je sais que votre temps est précieux donc allons à l’essentiel :

  • L’addiction à la nicotine est un faux problème puisqu’elle n’est pas addictive en soi, elle ne l’est qu’associée aux autres substances dans la cigarette et c’est pour ça que les patchs ne marchent pas. A elle seule, elle est responsable de la sensation de plaisir, mais pas celle de manque. L’addiction à la cigarette est beaucoup plus psychologique que physique : ça vous stresse parce que ça vous rend vulnérable et sans défense face à vos émotions dont vous ne savez pas quoi faire. La cigarette est basiquement une sorte d’anti-dépresseur déguisé et c’est le coeur de notre sujet auquel on reviendra dans quelques instants.
  • On ne prend du poids que si le problème se déplace sur la bouffe au lieu de se régler et on est là pour faire un changement digne de ce nom. Le fait que tant de gens compensent par la nourriture après avoir arrêté la cigarette montre bien que c’est pas le tabac le problème. C’est la recherche d’une béquille parce que vous manquez d’autonomie émotionnelle, parce que vous n’êtes pas suffisamment centré en vous pour tenir debout tout seul.
  • Rien n’est irrémédiable à moins que vous ayez un problème neurologique, et si c’était le cas vous ne seriez pas en train de regarder cette vidéo. Vous n’avez juste pas encore trouvé la bonne manière de changer, en partie parce que bizarrement peu de gens connaissent le vrai sujet, même les médecins et les hopitaux, et que tout un tas de business autour de l’arrêt du tabac sont bien contents d’exploiter votre ignorance de celui-ci.
  • Votre culpabilité est juste là pour vous dire que vous êtes dans l’erreur en fumant et pour vous diriger vers quelque chose de plus sain, remerciez-la. Vous ne la vivez mal que parce que vous n’avez que la première moitié de son message “tu fais une erreur” et pas la suivante “voilà ce que tu dois faire du coup”
  • Tout ne se règle pas par la volonté ! C’est normal, vous êtes normal ! Je vous explique pourquoi dans quelques instants.
  • Pour terminer, savoir si vous êtes réceptif à l’hypnose ou pas, si ça marche ou pas… C’est pas la bonne question. L’hypnose est hyper mal connue, tout ce que je peux vous dire c’est que pratiquer l’hypnose avec moi, c’est utiliser son imaginaire, le langage de l’inconscient puisque c’est à lui qu’on va s’adresser, à son service. L’imaginaire crée des émotions, et ça tombe bien puisque c’est la base du changement ! Seulement jusque là vous l’avez utilisé à l’envers ; vous vous êtes fait des films désastreux qui vous ont découragé ou vous ont fait peur et du coup vous n’agissez pas ou plus : votre imagination a créé des émotions qui ont créé votre réalité. Ben nous on commence par le début, en étant stratégique. Voilà en gros c’est ça l’hypnose, et c’est accessible à n’importe qui est capable d’imaginer une pomme, de se rappeler du goût qu’elle a, de son odeur et de sa texture.

Si l’hypnose est réputée pour faciliter l’arrêt du tabac, il se peut que vous soyez plus intrigué.e par cette histoire de rééducation émotionnelle, pourtant c’est elle qui va faire toute la différence entre un changement rapide mais fragile, et un changement profond et durable.

Toutes nos actions, ici fumer, sont générées par nos émotions qui sont à peu près la base de tout vu que leur rôle est précisément de nous faire agir. Pour que nos actions changent vraiment, nous devons donc intervenir au bon niveau, et pour ça il est essentiel de comprendre cette dynamique qui est au coeur de mon accompagnement.

hypnose nantes 44 arreter de fumer arret du tabac gaelle lasne stop tabac

Fumer a beau être un comportement tout à fait commun, il n’a rien d’anodin, et même si les raisons peuvent vous échapper au regard des dégâts que ça peut provoquer, vous ne faites pourtant rien au hasard.

Et le truc c’est plus vous fumez, plus les raisons pourquoi vous le faites vous échappent, sans pour autant les régler, sinon vous arrêteriez par vous-même naturellement.

***

Deux fonctionnements cohabitent à l’intérieur de vous :

  • le conscient ; votre volonté, vos décisions, vos actions, tout ce que vous savez et contrôlez
  • L’inconscient ; vos émotions, vos besoins, vos apprentissages, vos pensées profondes, vos habitudes et automatismes comportementaux et biologiques… bref tout ce qui vous échappe et sur quoi vous n’avez aucun contrôle.

Ces deux habitants n’ont ni le même langage, ni la même logique.

De la même manière que vous avez du mal à comprendre vos rêves car c’est l’inconscient qui parle son langage, vous avez du mal à comprendre certains de vos comportements.

Le conscient parle les mots et l’analyse, l’inconscient les images et la métaphore.

Le conscient se projette dans l’avenir, l’inconscient s’assure d’un bien-être immédiat.

Comme ils fonctionnent en même temps, leurs logiques différentes sont parfois en désaccord, ce qui explique nos paradoxes, conflits intérieurs et sabotages.

Aujourd’hui vous voulez arrêter de fumer parce que vous avez peur d’être malade, vous voulez voir vos enfants grandir, ça vous coûte une blinde et vous vous sentez prisonnier… et pourtant ça ne suffit pas à vous faire arrêter, alors est-ce que l’inconscient est débile de vous faire continuer à fumer ?!

Non. Il n’y a ni gentil ni méchant.

Ce n’est pas parce que vous trouvez que fumer ne sert à rien que c’est le cas.

Fumer sert à des raisons qui vous échappent.

Cela sert même précisément à ce que ces raisons vous échappent.

***

Toute la journée, l’inconscient très rapide scanne chaque situation que vous vivez, et génère une émotion en fonction, qui vous dit si cette situation est bonne pour vous ou pas, pour que vous puissiez vous adapter en agissant dans l’intention de ne vivre que des situations bonnes pour vous.

Quand on vous parle n’importe comment, votre inconscient génère LA COLÈRE (qui, saine, n’a rien à voir avec l’agressivité) pour vous avertir que vos limites ont été dépassées et qu’il faut rétablir un rapport respectueux d’égal à égal. Sans elle, vous seriez la carpette de tout le monde.

Quand on vous poursuit avec un regard bizarre dans la rue, votre inconscient génère LA PEUR, votre système de vigilance, pour vous avertir d’un danger potentiel et qu’il faut fuir. Sans elle, vous seriez… mort.

Donc :

L’inconscient analyse la situation.

Il génère une émotion et l’envoie au conscient (imaginez une boîte aux lettres !)

Si c’est une petite émotion, la lettre passe par la fente.

Si c’est une grosse émotion, la porte s’ouvre pour faire passer le colis.

Mais la plupart du temps, face au colis, le conscient intimidé bloque la serrure, se retourne ou même carrément se barre, bref refuse le colis.

Comment ça se fait ?

Quand vous étiez enfant, vous étiez un bébé boite aux lettres et vous avez reçu des gros colis d’émotions qui ont envahi tout l’espace voire déformé la boite aux lettres, ou encore reçu trop de lettres d’un coup, vous avez été submergé d’informations alors que vous n’aviez ni les outils ni les compétences pour traiter ces informations.

Peut-être que vous avez grandi dans un contexte conflictuel ou déprimant, que vous avez eu un parent physiquement ou émotionnellement indisponible, que certains de vos besoins légitimes n’ont pas été satisfaits ou que vous avez trinqué à l’école, bref, on peut vivre tout un tas de choses plus ou moins intenses. Qu’ils s’agissent de gros chocs ou de petits trucs relou à répétition, l’enfant ou l’ado a manqué de moyens pour bien se construire.

Très vite, on apprend à se détourner de ces petits facteurs, mais les lettres et colis ne pouvant pas retourner d’où ils viennent, ils attendent au milieu le moment où ils pourront être livrés, par exemple quand la boîte au lettre aura grandi (c’est pour ça qu’un jour sorti de nulle part PAF ça va pas et on comprend rien), ça crée un bouchon.

Ce bouchon à l’intérieur de vous, c’est toutes les émotions que vous n’avez pas traitées par manque de moyens et par peur. Comme on a des émotions toute la journée, à chaque fois qu’une émotion est générée, elle doit traverser le bouchon sur son chemin qui se trouve un peu tout le temps secoué.

Du coup, pour ne pas être embêté par ces secousses qui vous rappellent que les colis sont là, pour être tranquille et rétablir l’équilibre, la cigarette est bien pratique : c’est un anesthésiant.

Mais vous savez bien que ça ne règle rien, que la sensation de confort dure quelques minutes, que c’est une illusion plus qu’autre chose.

Il se trouve que ça ne peut qu’empirer : plus vous fumez, plus votre tolérance à l’inconfort faiblit puisque vous ne l’entrainez pas… plus vous avez besoin de fumer.

Ca veut dire que vous refusez de plus en plus de lettres (et on parle même pas des colis), donc de plus en plus s’accumulent dans le bouchon.

Vous ne voulez pas attendre l’implosion avant de vous occuper de ce bouchon n’est-ce pas ?

Si vous voulez VRAIMENT arrêter de fumer, à un moment il va falloir aller regarder tout ce que la cigarette vous permettait d’éviter et d’empirer en même temps. Je suis là pour vous aider à le faire.

Jusque là votre inconscient avait tout intérêt à maintenir ce comportement de la cigarette puisque c’est grâce à elle que vous avez pu tenir debout jusque là, c’est un mécanisme de survie, et il ne voyait aucune raison de changer une solution qui a fait ses preuves, d’autant plus qu’il est branché sur le court terme (c’est pour ça que les images dégueux sur les paquets ça marche pas, c’est juste une manière qu’a l’Etat de se donner bonne conscience)

***

Donc dans mon accompagnement on travaille selon deux axes en simultané :

  1. On débouchonne ! On fait en sorte que cet amas de colis diminue et qu’il n’y ait plus besoin de mettre un couvercle dessus ; il s’agît donc de se libérer du passé trop lourd que vous portiez sans le savoir.
  1. On agrandit et on rééduque la boîte aux lettres pour que vous puissiez recevoir et traiter tous les courriers que votre inconscient vous envoie et ainsi éviter que le bouchon se recrée avec les mois et les années, ce qui vous ferait rechuter ; il s’agît donc de muscler votre résilience. Les émotions, elles ne vous emmerdent que parce que vous n’avez jamais appris à vous en servir, mais quand vous apprenez ça, c’est toute votre vie et vos relations qui changent en positif.

Par contre, c’est comme une rééducation après un accident ; c’est long et chiant, ça demande un engagement et des efforts, mais c’est le prix à payer si vous voulez avoir une chance de marcher droit et profiter vraiment de votre vie.

En faisant ce chemin, non seulement vous arrêtez de fumer mais vous devenez aussi prêt à vivre la vie dans son entièreté et vous êtes fier de vous : la joie n’est pas l’absence de colère, de peur et de tristesse, mais la capacité d’un humain équilibré à vivre avec celles-ci.

Si vous êtes cette personne active et responsable, que ce que vous venez d’entendre vous parle et que vous êtes prêt à vous prendre en main avec mon aide pour le vivre, cliquez ici pour connaître les conditions d’accompagnement.

hypnose arrêter de fumer